Un partenariat pour le développement

[name]
Vol. XLV No. 1 2008

La Déclaration du Millénaire est l'expression d'un partenariat mondial pour le développement. Adoptée par les dirigeants mondiaux lors du Sommet mondial de l'ONU en 2000, elle engage les pays en développement et leurs partenaires à mettre en place un cadre universel pour la réalisation d'ici à 2015 des huit Objectifs du Millénaire pour le développement.

Les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) résument les cibles approuvées depuis les années 1990 lors des conférences internationales et des sommets mondiaux. À la fin du siècle dernier, les dirigeants mondiaux ont élaboré les objectifs et les cibles définis dans la Déclaration du Millénaire qui a été adoptée en septembre 2000.

La Chronique ONU inaugure une nouvelle série d'articles qui mettront en valeur les contributions intellectuelles et les conséquences politiques des travaux entrepris par des chercheurs importants qui ont travaillé avec le système des Nations Unies durant leur carrière. Ces articles dresseront le portrait de personnalités qui ont apporté une contribution importante au rôle intellectuel de premier plan que l'Organisation a joué dans les domaines du développement économique et social. Hans Singer
W. Arthur Lewis

Alors que nous sommes à mi-chemin entre l'adoption en 2000 des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et l'échéance pour leur réalisation en 2015, il est à la fois opportun et essentiel d'évaluer les progrès accomplis dans la région arabe.

Des nombreux économistes qui ont travaillé pour les Nations Unies, Hans W. Singer a été celui qui a joué le rôle le plus actif, et dans le plus grand nombre de départements de l'Organisation1.

Il est certain que l'Amérique latine est en voie de remplir son engagement à réduire de moitié d'ici à 2015 le taux de pauvreté extrême par rapport à 1990. Les estimations les plus récentes de la Commission économique de l'ONU pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) montre que 14 millions de personnes sont sorties de la pauvreté en 2006 et 10 millions supplémentaires de la misère.

La contribution la plus connue de W. Arthur Lewis à l'économie du développement fut son travail de pionnier sur le transfert de main-d'œuvre d'un secteur capitaliste traditionnel à un secteur moderne disposant d'une offre illimitée de main-d'œuvre.

Quand en 2000, les dirigeants mondiaux ont reconnu que la question la plus urgente à l'aube du nouveau millénaire était d'éradiquer la pauvreté et que la planète avait les ressources et le savoir-faire pour le faire, ce fut la meilleure nouvelle depuis des décennies.

En septembre 2007, nous avons dépassé le mi-parcours de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Approuvés par les dirigeants mondiaux lors du Sommet du Millénaire de 2000, ces objectifs mesurables et limités dans le temps visent à améliorer les conditions de vie des êtres humains, à promouvoir l'égalité des sexes et à assurer un environnement durable.

Nous vivons dans une époque de prouesses. De la nanochirurgie aux stations spatiales, des sites de mises en réseau aux cellules photovoltaïques, des jeunes entreprises d'informatique au capital social, le monde est un lieu mieux connecté, plus attirant et plus sûr, au-delà de tout ce dont on pouvait rêver, même il y a cinquante ans.

Quand les dirigeants mondiaux se sont engagés lors du Sommet du Millénaire des Nations Unies en septembre 2000 de « ne ménager aucun effort pour libérer nos semblables, hommes et enfants, de la pauvreté abjecte et déshumanisante », ils ont reconnu que des mesures spéciales seraient nécessaires pour aider les membres les plus démunis de la communauté internationale à atteindre ce but.

Les progrès accomplis vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) dans la région Asie-Pacifique sont inégaux. Nous avons réussi à en accomplir certains, mais échoué à en accomplir d'autres.

Les pays en développement dépendent de la croissance économique nationale et mondiale pour réaliser d'ici à 2015 les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). À cet égard, le commerce international est reconnu comme étant un instrument puissant pour stimuler les progrès économiques et réduire la pauvreté.

Un sixième de la population mondiale vit dans des États fragiles qui abritent aussi une personne sur trois vivant avec moins d'un dollar par jour. Dans ces pays, la moitié des enfants y meurt avant l'âge de cinq ans, une femme sur trois y meurt en couches.

Dans l'ensemble de la région arabe, les progrès vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont été inégaux. Les pays arabes ayant un revenu par habitant élevé ont plus de chances d'atteindre les Objectifs que les pays au revenu faible. En règle générale, l'alphabétisation des jeunes, l'égalité des sexes et la mortalité sont les domaines qui ont enregistré le plus de progrès.

Le 29 novembre 2007, la Norvège et la République-Unie de Tanzanie ont signé un accord bilatéral visant à appuyer les efforts menés par la Tanzanie pour réduire la mortalité infantile et maternelle. Cette initiative vise à répartir les ressources par le biais d'un financement commun du secteur de la santé, avec la participation de partenaires bilatéraux et multilatéraux, sans que les fonds norvégiens soient alloués à des fins spécifiques.

La réduction de la pauvreté est le plus grand défi auquel l'humanité est confrontée de nos jours. L'engagement idéologique à réduire ou à éradiquer ce fléau devrait faire partie de la responsabilité morale et sociale et des valeurs humaines qui ont forgé nos sociétés et les générations.

Les progrès vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) sont insuffisants. Actuellement, 40 % de la population mondiale vit en dessous du seuil minimum d'assainissement, deux tiers des analphabètes sont des femmes et plus de 65 % des personnes atteintes du VIH/sida vivent en Afrique.

Les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) créent une vision commune du partenariat mondial fondé sur la responsabilité mutuelle. Les pays en développement ont la responsabilité première de réaliser ces Objectifs.

Lors du Sommet du Millénaire de l'ONU en 2000, la communauté internationale a déclaré qu'elle ne ménagerait aucun effort pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), à savoir, entre autres, réduire de moitié la pauvreté, scolariser tous les enfants, réduire la mortalité infantile et maternelle et fournir aux populations l'accès à l'eau potable et à l'assainissement.

Les régions couvertes par la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU) - l'ensemble du continent européen, l'Amérique du Nord et l'Asie centrale - sont caractérisées par une très grande diversité des niveaux de développement économique.