Programme 2030

[name]
Vol. LV No. 2 2018

Ce numéro est axé sur le Programme de développement durable à l'horizon 2030, un plan d’action pour l’humanité, la planète et la prospérité, qui engage les États Membres de l’Organisation des Nations Unies à construire un avenir durable pour tous. Les articles, écrits par des hauts fonctionnaires du système des Nations Unies, examinent le rôle principal de l'Organisation dans la réalisation du Programme 2030 et dans la promotion de la paix, de l'égalité sociale et des droits de l'homme. 

Ce dernier numéro du magazine dans ce format est différent. Si nous avons maintenu la diversité des expériences et des parcours, les personnes invitées à contribuer à ce numéro sont des femmes qui sont toutes issues du système des Nations Unies.

Le Programme de développement à l’horizon 2030 et ses 17 objectifs de développement durable (ODD) sont une initiative mondiale révolutionnaire, inclusive, visant à éradiquer la pauvreté et à réaliser un avenir meilleur pour tous sur une planète en bonne santé.

Les objectifs de développement durable (ODD) définissent le monde que nous voulons. Ils s’appliquent à toutes les nations et visent à s’assurer que personne n’est laissé de côté.

Initialement centrée sur la chaîne de justice pénale, la MONUSCO apporte de plus en plus son appui au système judiciaire civil. Notre travail a montré que l’engagement politique associé à un appui technique et logistique peut contribuer à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, appliquant les lois qui font triompher la justice et qui établissent des institutions fortes pour une paix durable.

Au XIXe siècle, les peuples ont combattu dans le monde entier pour mettre fin à l’esclavage. Au XXe siècle, la lutte contre le racisme et le colonialisme a réveillé la conscience du monde. La lutte contre le sexisme, les violences sexistes et toutes les formes d’oppression des femmes est l’un des grands défis du XXIe siècle.

Le Programme 2030 et ses objectifs de développement durable (ODD) offrent une occasion unique de reconsidérer la relation historique entre le désarmement et le développement. Alors que l’ODD 16 met l’accent sur la promotion de sociétés pacifiques et inclusives, sur l’accès à la justice ainsi que sur la mise en place d’institutions efficaces et reconnaît que les conditions d’une paix durable sont nécessaires pour garantir le développement à long terme, nous devons mieux comprendre les divers secteurs dans lesquels la réalisation des objectifs de désarmement peut contribuer à la mise en œuvre des ODD.

Aujourd’hui, les ODD représentent le document le plus complet pour traiter la violence à l’égard des femmes et renforcer la paix et la prospérité partagée. La communauté internationale a établi 2030 comme date butoir pour mettre fin à l’inégalité des sexes et à la violence sous toutes ses formes.

ONU-Habitat soutient la réalisation d’autres ODD dans les zones urbaines. La feuille de route pour y parvenir, le Nouveau Programme pour les villes, un cadre définissant le rôle que les villes peuvent jouer dans la réalisation du développement durable, a été adopté en 2016 lors de la Conférence d’Habitat III à Quito, en Équateur.

Le terrorisme est un fléau qui n’épargne aucun continent ni aucun pays. Pour répondre à cette menace qui pèse sur la paix et la sécurité, la coopération internationale est cruciale. Les Nations Unies occupent une place unique pour aider les États Membres à prévenir efficacement les actes terroristes à l’intérieur de leurs frontières et dans les régions. L’approche à multiples volets qu’elles proposent leur offre aussi des moyens de traiter simultanément des questions diverses, mais interdépendantes.

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et ses objectifs de développement durable, adoptés à l’échelle internationale, ont été largement influencés par la Position commune africaine sur le programme de développement pour l’après-2015 par laquelle les États Membres africains ont négocié d’une seule voix en faveur d’un programme mondial complet axé sur la transformation économique structurelle, le développement inclusif et l’être humain ainsi que sur la paix et la sécurité.

Cette année, la gouvernance est l’un des principaux domaines d’activités du Bureau des Nations Unies pour la prévention des catastrophes (UNISDR). La mise en place de 38 indicateurs pour mesurer les progrès en matière de réduction des pertes résultant des catastrophes et les sept cibles du Cadre d’action de Sendai ont permis d’intensifier les efforts afin d’enregistrer les pertes liées aux catastrophes et de fournir une analyse des tendances suite au lancement du Cadre d’action de Sendai en mars 2018. Les États Membres ont rapidement signé l’accord afin de pouvoir utiliser le dispositif mis en place pour signaler ces pertes comme la mortalité, le nombre de victimes, les pertes économiques et les dommages aux infrastructures essentielles.

Mon rôle en tant que Défenseure des droits des victimes consiste à veiller à ce que les droits et la dignité des victimes soient au premier plan des efforts menés par les Nations Unies, un objectif qui touche tous les aspects de la stratégie.

Si nous voulons sérieusement réaliser les objectifs de développement durable, c’est le moment d’agir ! L’année prochaine, 2019, marquera le 25e anniversaire de la Conférence internationale sur la population et le développement et le 50e anniversaire du FNUAP.