Le sport, un outil pour progresser vers les objectifs

[name]
Volume LIII Numéro 2 2016

On sait que l'activité physique améliore la santé et le bien-être, mais les avantages du sport pour la société sont moins visibles. Dans ce numéro, la Chronique étudie les manières dont le sport peut donner aux individus et aux communautés les moyens de construire un monde plus fort, plus harmonieux. 

Le football est le sport le plus égalitaire. Il ne reconnaît aucune frontière, aucune classe ni aucune appartenance. Le FC Barcelone est conscient de l’espoir que le football génère chez des milliers d’enfants et que ses propres joueurs sont devenus des modèles. Le Club assume cette immense responsabilité qui nous conduit à orienter et à élargir nos objectifs sociaux. Nous visons à ne pas simplement remporter des trophées, mais aussi à exercer une influence, à participer activement aux changements structurels et transformateurs et à assurer aux jeunes une bonne préparation pour affronter les choses importantes de la vie.

Je suis convaincue que le sport peut transformer la vie de tous les enfants. La plupart d’entre eux n’iront pas chercher une médaille olympique, mais ils apprendront comment avoir des rêves, poursuivre leurs objectifs et contribuer au bien-être de leur famille, des communautés et du monde.

La principale mission de la Jack Brewer Foundation (JBF Worldwide) est d’atténuer les souffrances des communautés dans le monde liées à l’extrême pauvreté et à la faim en utilisant le sport comme catalyseur. Il est important de comprendre que la nutrition et le bien-être sont des éléments essentiels du sport, incorporés de façon à promouvoir des modes de vie sains, mais aussi à rassembler les communautés autour d’un dénominateur commun.

Si je n’avais pas axé la course sur le recueil de fonds et reçu un très grand soutien, je n’aurais pas couru quelque 800 kilomètres en 20 semaines en vue du marathon ou été capable de le terminer. Être engagé envers un objectif ayant une incidence sur la vie d’autres personnes a été essentiel pour me forcer à trouver le temps et l’énergie pour courir 40 à 50 kilomètres par semaine.

En association avec les organismes gouvernementaux pertinents, les organisations internationales et non gouvernementales, les médias et d’autres acteurs, la campagne de sensibilisation à laquelle ont participé les joueurs de rugby géorgiens a contribué de manière positive à ce changement.

La participation des jeunes au sport en faveur du développement gagne en popularité parce qu’elle joue un rôle important dans la promotion des compétences de la vie courante et des principes élémentaires de la citoyenneté mondiale. On reconnaît donc de plus en plus l’efficacité des programmes humanitaires qui utilisent le sport comme un outil d’intervention et de changement dans des contextes géopolitiques et culturels divers.

Le secteur de plus en plus développé et institutionnalisé du sport au service du développement et de la paix semble indiquer que le monde du sport dispose de nombreuses possibilités pour contribuer de manière positive à surmonter les problèmes sociaux et environnementaux les plus urgents.

Les Afghanes qui pratiquent le vélo aujourd’hui pédalent pour l’émancipation des femmes. Il faudra des décennies pour que la pratique du vélo soit accessible à toutes les filles, mais, à chaque coup de pédale, elles revendiquent leurs droits et inspirent d’autres à en faire autant.

Le football ainsi que les autres sports permettent aux jeunes d’acquérir les connaissances nécessaires pour se protéger et faire des choix éclairés en matière santé, mais il faut aller plus loin. Le monde doit de toute urgence revoir la manière dont il envisage la santé et le bien-être des adolescents. Les jeunes ne veulent plus être des bénéficiaires passifs; ils deviennent des moteurs du changement à part entière. Ils peuvent aider les décideurs politiques à renforcer des ripostes à l’épidémie du VIH efficaces, avérées et fondées sur les faits.

Les filles sont des leaders nés. Ce qui leur manque, presque à toutes, c’est de pouvoir exercer ce leadership dans des conditions d’égalité et de renforcer la résilience nécessaire à la prise de décision dans la vie politique, économique et publique. Il est clair que le sport a un rôle à jouer pour changer le cours de l’histoire à cet égard. Le sport renforce la résilience vitale nécessaire à l’engagement dans le cadre difficile d’un bureau politique, public et économique.

Dans notre monde très interconnecté et interdépendant, des progrès sont nécessaires pour sauvegarder les valeurs du sport et renforcer ce dernier dans la société. Pour mettre le sport au service de l’humanité, il faut renforcer son rôle dans la société.

Après 15 ans de progrès accomplis dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) sans précédent, le monde a porté son attention sur les objectifs de développement durable qui leur succèdent dans le contexte du Programme de développement durable à l’horizon 2030 qui vient d’être adopté.

La Chronique de l’ONU, sous le thème « Le sport, un outil pour progresser vers les objectifs » examine le rôle du sport dans l’amélioration des conditions de vie et la réalisation des objectifs de développement durable du Programme. Dans ce numéro, la on étudie les manières dont le sport peut donner aux individus et aux communautés les moyens de construire un monde plus fort, plus harmonieux.

Aucun autre événement ne favorise l’inclusion sociale ni ne remplit une contribution sociétale comme les Jeux paralympiques. De même, aucun autre événement ne peut changer le point de vue de tant de millions de personnes ni encourager les gouvernements à créer des programmes d’investissement ou à voter une nouvelle loi dont bénéficieront de nombreuses générations de personnes handicapées.