L'Énergie Durable

[name]
Vol. LII No. 3 2015

Ce numéro est consacré à l’énergie durable et examine des sujets tels que l’accès universel à l'énergie, l’augmentation de l'utilisation des énergies renouvelables, l’amélioration de l'efficacité énergétique et le lien entre énergie et développement.

Le Bangladesh a une superficie de 147 570 km2 et une population de 159 millions d’habitants. Il a connu une croissance spectaculaire au cours des dernières années avec un taux de croissance du produit intérieur brut de 6 %.

Nous sommes à quelques jours de l’ouverture de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Paris (COP21). Un nouvel accord sur le climat marque une étape importante pour la mise en œuvre du programme de développement durable mondial.

L’ODD 7 étant un élément fondamental pour pratiquement chaque aspect du développement, il faut s’y atteler en premier; nous devons réaliser ces cibles bien avant 2030 afin de créer les conditions requises pour progresser vers la réalisation des autres objectifs.

En tant que Directeur de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), c’est avec plaisir que j’ai accepté d’aborder la question de la transformation remarquable du secteur énergétique par les technologies des énergies renouvelables suite à l’aimable invitation de la Chronique de l’ONU. Il est important de savoir où en sont les énergies renouvelables aujourd’hui et comment elles sont perçues.

L’initiative Énergie durable pour tous a permis de donner une place plus visible aux questions énergétiques dans le programme international de développement qui ont été mises en évidence dans l’objectif de développement durable sur l’énergie (ODD 7) du Programme de développement durable à l’horizon de 2030, adopté à l’unanimité par l’Assemblée générale en 2015.

Malgré la consommation énergétique en hausse, les émissions de carbone dans le monde liées à la consommation d’énergie ont été stables en 2014, pour la première fois depuis 40 ans, dans un contexte de croissance économique soutenue.

Le changement climatique est l’un des plus grands défis de notre temps. Il est, toutefois, tout aussi important d’assurer l’accès à l’énergie pour promouvoir la qualité de vie et le développement économique. Il est donc essentiel de traiter cette question dans le cadre du programme de développement durable.

Solar Sister est une entreprise sociale primée qui aide les femmes à créer leur entreprise afin de distribuer l’électricité par des réseaux autonomes dans les communautés mal desservies en Afrique subsaharienne et de les approvisionner en énergie propre. Neha Misra, Cofondatrice et Directrice de la communication explique pourquoi la réalisation des objectifs en matière d’énergie durable pour tous et d’autonomisation des femmes sont étroitement liés entre eux.

D’ici à 2050, ce chiffre devrait augmenter pour atteindre 89 %. Alors que l’Afrique et l’Asie sont moins urbanisées, avec environ 40 % de la population vivant actuellement dans les villes, elles connaissent aussi des taux de croissance élevés et leur population urbaine devrait augmenter pour atteindre 62 % d’ici à 2050 (ONU-HABITAT, ICLEI et PNUE, 2009, p. 7)

À la lumière de la célébration récente du 70e anniversaire des Nations Unies et de l’adoption remarquable des 17 objectifs de développement durable (ODD), il est nécessaire de prendre un temps de réflexion et de reconnaître l’accomplissement historique de l’inclusion de l’ODD 7 relatif à l’énergie dans le nouveau programme.

Au cours de ces dernières années, un autre événement important a été l’intégration du marché régional de l’électricité en Amérique centrale, qui encourage les échanges d’électricité, comme dans le cas du Système d’interconnexion électrique des pays d’Amérique centrale – l’installation d’une ligne de transmission allant du Guatemala au Panama.

Les femmes ne sont pas seulement des consommatrices d’énergie importantes, elles sont aussi, de manière disproportionnée, les principales responsables des sources d’énergie.

De plus, 9 habitations sur 10 sont chauffées directement par l’énergie thermique. La transition énergétique réalisée dans ce pays peut être une source d’inspiration pour les pays qui cherchent à augmenter leur part d’énergies renouvelables. L’Islande est-elle un cas à part difficile à reproduire ou un modèle pouvant être appliqué dans le reste du monde ?

L’une des solutions pour répondre aux problèmes pressants peut être, en fait, l’énergie atomique, mais pas sous sa forme actuelle. Les principes de base de sa production reposent sur la force qui rapproche les parties d’un atome.

En ce qui concerne la croissance des énergies renouvelables, les possibilités offertes par les TIC sont essentielles pour gérer la nature volatile des sources. Ces sources sont intermittentes, car elles dépendent de la vitesse du vent, de l’ensoleillement et du débit de l’eau.