Éducation

Vol. L No. 4 2013

Aujourd’hui, alors que nous célébrons le troisième anniversaire de l’UNAI et ses réalisations, la Chronique de l’ONU aborde de plus près la question de l’éducation et de son impact social. Parmi ces réalisations figurent les rapports d’activité soumis par plus de 1 000 membres de l’UNAI dans le monde qui œuvrent à promouvoir les principes de cette initiative au moyen d’activités, de pro- grammes et d’événements. Certains de ces rapports ont été reproduits dans ce numéro.

Amartya Sen, à qui l’on attribue souvent l’expression « développement humain », nous rappelle une citation de H.G. Wells : « L’histoire de l’humanité devient de plus en plus une course entre l’éducation et la catastrophe ».

Cet article présente un bref aperçu du système d’enseignement supérieur allemand et illustre comment il contribue à la promotion des principes de l’initiative Impact universitaire des Nations Unies (UNAI).

Faut-il diffuser un enseignement sur les Nations Unies ? Absolument – aujourd’hui peut-être plus que jamais.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, ce chiffre pourrait atteindre 8 millions d’étudiants internationaux d’ici à 2025.

Lorsque j’étais étudiant en dentisterie, je me souviens, durant un programme annuel d’orientation, d’une inscription sur un tee-shirt qui disait : « Étudiants dentistes – CONSTRUIRE DES PONTS/DES BRIDGES DANS LA SOCIÉTÉ » (un jeu de mots en anglais où « bridge » signifie « pont ») illustrée par un dessin graphique.

Au début des années 1990, l’économie brésilienne avait atteint son niveau le plus bas.

L’éducation à la citoyenneté soulève des questions essentielles – Quel est le but de l’éducation ?

Quelle que soit la façon dont les éducateurs perçoivent le rôle des Nations Unies, depuis des décennies les enseignants de l’école secondaire et post-secondaire dans le monde ont souligné l’importance de diffuser un enseignement sur l’Organisation.

Le concept de mondialisation est au centre de presque toutes les discussions ou de tous les articles ayant trait aux relations internationales, à la macro-économie ou aux problèmes sociaux.

Cet article traite d’idées similaires issues d’une nouvelle génération d’université à Bloemfontein, dans la province de Free State, en Afrique du Sud, appelée la Central University of Technology (CUT), Free State.

Bien que l’expression « citoyen du monde » soit très ancienne, elle n’a trouvé écho que depuis ces dernières décennies dans les cercles universitaires.

Walter Nsengiyumva est né à Karengera, Cyangugu (Rwanda), le 22 décembre 1984 de Leon Mbarushimana et Nukarubana Beatrice.