Narayani Gupta

Narayani Gupta a enseigné l’histoire à Delhi avant de prendre sa retraite en 2004. Elle a consacré sa recherche à l’histoire urbaine. Elle a été consultante pour des projets de conservation.

Il est trop facile de regarder sous les pavés et de ne voir que les réglementations officielles incompréhensibles, la colonisation subversive venant d’en bas et les mesures audacieuses des promoteurs immobiliers peu scrupuleux qui ont pavé le chemin vers le Grand Delhi. Il est tout aussi important, cependant, le jour de la Fête de l’indépendance de l’Inde, de lever les yeux vers le ciel bleu pour admirer les centaines de cerfs-volants qui sont lancés des toits de Shahjahanabad, puis qui se posent sur les grandes pelouses qui s’étalent devant l’emblématique Maison du Président, où des dizaines de vendeurs offrent des plats traditionnels venant de toutes les parties de l’Inde et, au crépuscule, de se frayer un chemin jusqu’au sanctuaire de Hazrat Nizamuddin Auliya et de se laisser emporter par la musique soufie avec des mots qui trouvent encore un écho 800 ans plus tard, au milieu du parfum des roses rouges.