La promotion d’établissements humains durables dans le Programme 2030

La Directrice exécutive d’ONU-Habitat, Mme Maimunah Mohd Sharif, au cours de sa visite de projets d’ONU-Habitat dans le Turkana, avec des ambassadeurs et des représentants d’ONU-Habitat de plusieurs États Membres au Kenya. 4 avril 2018. © Julius Mwelu/ONU-Habitat

Le monde s’urbanise à un rythme sans précédent en raison de la migration de millions de personnes vers les villes et les centres urbains, ce qui exerce une immense pression sur les habitants, les hommes politiques, les urbanistes et les responsables politiques. En même temps, les villes sont des centres d’innovation et d’opportunité qui présentent un pouvoir transformateur favorisant le changement positif et l’inclusion.

Mais avant tout, il faut relever de nombreux défis : assurer la fourniture des services de base, comme l’accès à l’eau et à l’assainissement, en particulier aux groupes marginalisés vivant à la périphérie des villes et d’autres agglomérations urbaines ou gérer l’extension anarchique du tissu urbain. Il incombe aussi aux dirigeants locaux d’offrir aux résidents, sur un pied d’égalité, les mêmes possibilités de gagner leur vie et de participer au développement économique ainsi qu’à des activités sociales et récréatives dans un environnement durable et sûr pour tous où personne n’est laissé de côté. Le défi de l’urbanisation est exacerbé par la transformation rapide d’établissements humains ruraux en centres urbains et en petites villes qui se développent en métropoles. En 2014, 54 % de la population mondiale vivait dans des zones urbaines. D’ici à 2030, la proportion de la population vivant dans les zones urbaines sera de 60,4 %. En 2018, on estime que la population de 548 villes s’élève à plus d’un million d’habitants et qu’en 2030, celle de 706 villes atteindra le million.

En 2014, 30 % de la population urbaine des pays en développement vivait dans des taudis et de nombreuses villes dans le monde ont fait face à une augmentation non maîtrisée de leurs structures informelles, de logements pour les populations à faible revenu et de résidents pauvres. Cela a engendré une extension urbaine au-delà des limites administratives de la plupart des villes, empêchant l’accès de la plupart des habitants des taudis aux services de base et à des emplois décents. ONU-Habitat a pour objectif d’aider les villes et les autres établissements humains à devenir des habitats modernes vivables et durables. Avec plus de 70 pays, l’institution travaille avec les gouvernements locaux et nationaux à la réalisation de l’objectif de développement durable (ODD) 11 « Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables ». En outre, ONU-Habitat soutient la réalisation d’autres ODD dans les zones urbaines. La feuille de route pour y parvenir, le Nouveau Programme pour les villes, un cadre définissant le rôle que les villes peuvent jouer dans la réalisation du développement durable, a été adopté en 2016 lors de la Conférence d’Habitat III à Quito, en Équateur.

Les facteurs essentiels énoncés dans le Nouveau programme pour les villes pour le développement d’établissements urbains et humains durables comprennent une planification urbaine multisectorielle; le financement local; l’accès à des logements sûrs et abordables; la fourniture de services de base appropriés; l’investissement dans des transports publics abordables et à faible émission de gaz à effet de serre; et la mise en place de mesures participatives et inclusives en matière de planification, de mise en œuvre et de suivi afin de garantir leur appropriation au niveau local et une durabilité à long terme.

ONU-Habitat collabore avec de nombreux partenaires à l’élaboration et à la mise en œuvre de solutions innovantes, abordables et transposables pour appréhender les problèmes liés à chaque aspect du développement urbain durable. Les leçons tirées et les meilleures pratiques issues des opérations renforcent les activités normatives de l’institution. Cela comprend fournir des conseils aux responsables politiques, aux urbanistes et aux institutions spécialisées dans le financement du développement.

Les partenariats de longue date avec les universités et les instituts de recherche ont permis à ONU-Habitat de réaliser des travaux sérieux concernant le développement d’établissements urbains et humains durables et de les partager, ce qui lui a valu la reconnaissance en tant que vivier de connaissances et leader en matière de renforcement des capacités.

L’eau salubre et l’assainissement sont une priorité importante des villes. En développant des partenariats stratégiques et en ayant recours à des investissements publics et privés, ONU-Habitat a amélioré durablement l’accès de ces services pour plus de 2 millions de personnes en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Le Programme participatif d’amélioration des bidonvilles d’ONU-Habitat a amélioré la qualité de vie de 2 millions d’habitants de taudis dans le monde, avec la participation des communautés à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi des projets afin de renforcer les capacités et les moyens de subsistance au niveau local et de garantir la durabilité par l’autonomisation de la population locale.

Collaborant avec les villes partenaires, le Programme pour des villes plus sûres a créé 40 espaces publics dans 12 pays au cours des deux dernières années, offrant à plus de 500 000 personnes une plus grande liberté de mouvement et un accès plus sûr aux infrastructures de loisirs. La sécurité foncière est un aspect important du développement d’établissements urbains et humains durables. Récemment, l’institution a joué un rôle majeur dans la mise en place de mécanismes de règlement des différends liés à la terre dans le nord de l’Iraq.

La fourniture de revenus appropriés pour financer des programmes sociaux durables est un autre défi majeur pour de nombreux gouvernements locaux. Les interventions d’ONU-Habitat en Somalie, par exemple, ont montré que les impôts fonciers sont une source de recettes stables viable pour les autorités locales.

ONU-Habitat travaille aussi avec les gouvernements locaux pour améliorer leur résilience et leurs capacités afin de faire face aux catastrophes naturelles ou provoquées par l’homme. Elle appuie les efforts de rétablissement et de réhabilitation menés par les États Membres dans les situations de post-conflit, comme en Afghanistan, en Colombie, en Iraq, au Liban, en République démocratique du Congo, en Somalie, au Sri Lanka et en Syrie. Plus d’un million de personnes, y compris des réfugiés, des personnes déplacées dans leur pays, celles de retour dans leur pays et des communautés d’accueil, ont bénéficié de meilleurs abris, de meilleures infrastructures de services et de la sécurité des droits fonciers.

L’approche ascendante, qui met l’accent sur la participation des citoyens et de tous les groupes d’intérêt, allant des communautés aux experts, à la conception et à la mise en œuvre des programmes, est un pilier central de toutes les initiatives d’ONU-Habitat.

L’aggravation des inégalités, la ségrégation spatiale ainsi que l’exclusion sociale posent des défis dans la plupart des villes et des établissements humains, touchant particulièrement les populations les plus marginalisées. Dans toutes ses activités, ONU-Habitat met l’accent sur les droits de l’homme, l’égalité des sexes, les jeunes et les effets du changement climatique afin de réaliser l’objectif du Programme 2030 de ne laisser personne de côté. Pour enraciner le développement d’établissements urbains et humains durables, les besoins des groupes qui étaient auparavant marginalisés ou exclus doivent être pris en compte de manière adéquate.

Tous les ODD se renforcent mutuellement. Il est impossible d’accomplir des progrès dans un seul ODD sans les autres. C’est pourquoi la coopération et la collaboration avec les fonds, les institutions et les programmes des Nations Unies sont essentielles pour ONU-Habitat. En nous attaquant à l’environnement, à l’éducation et à l’égalité des sexes, pour ne citer que quelques domaines, ensemble, nous pouvons contribuer au développement d’établissements urbains et humains inclusifs et durables.