Articles

Nous espérons que ce numéro alimentera le débat sur la culture de prévention et contribuera à l’objectif de renforcer et de soutenir la paix et la sécurité, les droits de l’homme, l’état de droit et le développement durable pour les générations actuelles et futures.

Je suis honoré de la confiance que tous les États Membres m’ont accordée. Je m’appuie sur cette confiance pour œuvrer ensemble à conduire l’Organisation à travers ces nouvelles réformes et à placer la prévention au cœur de nos efforts pour mieux servir les peuples du monde.

Au début de cette année, l’Alliance et l’Impact universitaire des Nations Unies (UNAI) ont organisé ensemble une table ronde, intitulée « Initiation aux médias et à l’information : stratégies éducatives pour la prévention de l’extrémisme violent », au cours de laquelle des spécialistes d’Europe, d’Asie, des États-Unis d’Amérique, d’Amérique latine et du Moyen-Orient ont discuté des opportunités et des défis dans la mise en œuvre des programmes d’initiation aux médias comme moyens efficaces pour prévenir l’extrémisme violent.

Des démocraties renforcées, une participation accrue et véritable ainsi que la réalisation du droit à l’éducation sont des dénominateurs communs dans les conventions relatives aux droits de l’homme et à la paix, à la fois aux niveaux régional et international.

L’expérience de la MINUL montre non seulement l’efficacité de la diplomatie préventive pour désamorcer les situations de conflit potentielles, mais aussi ses limites en l’absence de solutions à long terme aux déficits normatifs et structurels.

Il n’en est qu’à ses débuts. Dans les années à venir, il pourra jouer un rôle important dans la promotion du partage des connaissances et de recommandations de politique afin de contribuer à renforcer la paix, la réconciliation et la prévention des crises dans l’ASEAN.

La coopération entre les autorités des États Membres de l’OSC s’est révélée assez efficace. Toutefois, pour lutter efficacement contre la menace de la drogue, il sera nécessaire de consolider les efforts de l’ensemble de la communauté internationale. À cet égard, l’OSC a l’intention de continuer de collaborer étroitement avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime.

Les acteurs extérieurs jouent un rôle crucial pour s’assurer que ces organisations de femmes et ces mécanismes disposent de ressources suffisantes pour pouvoir participer. Ces acteurs et les facilitateurs sont aussi importants pour veiller à ce que les pourparlers créent un cadre qui permet aux femmes d’exprimer leurs préoccupations.

La participation insuffisante des femmes à la prévention des conflits et aux négociations de paix est un point important de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies 1325 (2000) qui est peu appliqué.

Il faudrait commencer par examiner les raisons pour lesquelles les préoccupations mondiales urgentes sont au point mort, dont un grand nombre depuis des décennies, alors qu’il serait nécessaire de rechercher des solutions immédiates.

En Afrique subsaharienne, les jeunes entre 15 et 29 ans sont ceux qui sont les plus susceptibles de partir à l’étranger pour trouver un emploi. En 2015, ce groupe d’âge représentait près de 51 millions de migrants internationaux dans le monde – c’est-à-dire plus de 21 % des 243 millions de migrants cette année-là.

Cet article s’inscrit dans le cadre du thème « éradiquer la pauvreté comme moyen de prévenir les conflits ».

В настоящем выпуске представлен широкий спектр мнений, касающихся вопросов по усовершенствованию международной гуманитарной системы, а также анализ ситуации и воспоминания авторов, которым довелось участвовать в операциях по оказанию гуманитарной помощи и по преодолению последствий стихийных и антропогенных бедствий. Выпуск планировался в качестве поддержки целей первого Всемирного саммита по гуманитарным вопросам, который проводился в Стамбуле, Турция, 23 – 24 мая 2016 года.

Espagnol